Qui cherche ne trouve pas, mais qui ne cherche pas est trouvé.

Franz Kafka

J’ai eu une enfance bercé de créativité. Mon père, écrivain, ains que son père, sculpteur, ont été un soutien pour ma vie artistique.

 

Il y a depuis la petite enfance jusqu’à la tombe, au fond du cœur de tout être humain, quelque chose qui, malgré toute l’expérience des crimes commis, soufferts et observés, s’attend invinciblement à ce qu’on lui fasse du bien et non du mal. C’est cela avant toute qui est sacré en tout être humain.

Simone Weil (1909-1943)

 

 BOB MORSE est un artiste Américain installé en France où il continue ses expériences créatives dans de nombreuses formes différentes. Il a beaucoup voyagé, souvent à vélo et toujours avec un carnet de croquis. Le dessin est au cœur de son travail, mais ces dessins souvent se  transforme en sculptures. Un dessin d’une mouche minuscule qui traverse le page de son carnet  pourrait devenir plus tard 3 metres de long, grimpant sur le côté d’un immeuble.

      Comme avec ses dessins, ses sculptures ne sont pas limités par une ou deux médiums. Elles contiennent toutes les possibilités de la pensée trois dimensionnelle, inspiré par une curiosité passionnée et la liberté d’un enfant.

Son travail est basé sur ce qu’il voit autour de lui dans sa vie quotidienne, mais il a récemment ajouté un côté plus socio-politique de son travail à travers le collage, en utilisant des images que la société fournit afin de changer leur contexte et créer des relations improbables. Parfois, il permettra d’élargir ses propres collages et ensuite les coller sur les côtés des bâtiments, couche après couche. Ces couches sont ensuite usés par les éléments pour créer une nouvelle œuvre fondée en grande partie sur le hasard.

      Bob Morse travaille également avec les jeunes. Il cultive  un partage  d’energie reciproque  qui donne souvent des résultats surprenants. Il était le professeur d’arts visuels à l’École Internationale Américaine de Luxembourg, a voyagé en Afrique pour travailler avec les jeunes et travaille occasionnellement dans les écoles près de chez lui.

 

       Bob Morse joue également plusieurs instruments de musique et il travaille avec d’autres musiciens pour explorer le monde d’improvisation.De vieux Blues rural au free jazz le plus expérimental, sa musique est alimentée par la même curiosité et diversité que son travail visuel.

       Depuis la création d’une mouche en acier de 3 metres pour l’entrée du Museum d’Histoire Naturelle de Paris, son travail a pris un aspect plus public. Il crée maintenant des installations sur mesure dans les rues de villages médiévaux français.

 

 

partager :